Le comparatif des babyphones

Lorsqu’il s’agit de faire l’acquisition d’un babyphone, qu’il soit audio, vidéo ou à détection de mouvement, les parents sont très vite découragés par les nombreux critères d’achat à prendre en compte. Il faut dire que la culture du babyphone reste relativement nouvelle en France, et ce type d’appareil n’est pas encore maîtrisé. Pourtant, les services qu’il rend aux parents sont énormes !

Un babyphone audio correctement placé et bien paramétré va permettre à papa et à maman d’écouter tout ce qui se passe dans la chambre de leur enfant pour se rassurer et pour agir en cas de besoin, tout en vaquant à leurs occupations. Mais quel babyphone choisir ? Faut-il favoriser la portée maximale de transmission ou plutôt l’autonomie ? Que penser des ondes émises par le capteur du babyphone que l’on place dans la chambre de bébé ? Quels sont les prix moyens des babyphones en France ? Quels sont les principaux fabricants et quelle est la particularité de chacun ?

Ce qu’il faut savoir sur le babyphone audio

Lorsque l’on évoque le mot « babyphone », c’est au classique babyphone audio que l’on fait référence. Basique, simple et sans grande prétention, le babyphone audio est toutefois redoutablement efficace : il est tout le temps ON, et sa portée maximale de transmission est généralement supérieure à celle des babyphones vidéo, pourtant plus sophistiqué et dotés d’une plus large palette de fonctionnalités. Le babyphone audio souffre toutefois d’une réputation mitigée, principalement à cause des anciens modèles qui présentaient deux grands inconvénients : un écoute-bébé ancienne génération va émettre un souffle sonore en continu dans la maison, ce qui peut provoquer des mots de tête et un inconfort pendant toute la journée.

L’autre inconvénient concerne l’absence de seuil d’intensité sur les microphones des capteurs d’ancienne génération. En effet, les anciens babyphones audio transmettaient, en flux continu, absolument tout ce qui se passait dans la chambre de bébé directement sur le moniteur de contrôle des parents : le bruit d’une moto qui passe dans la rue, la télé des voisins, une porte qui claque au loin, la climatisation… les parents sursautent alors au moindre son et ils doivent rester attentifs pour distinguer les pleurs des autres bruits environnants.

Heureusement, les nouveaux babyphones audio proposent des microphones à haute sensibilité que l’on peut paramétrer selon nos besoins pour éviter d’être importuné par des bruits parasites. Le seuil de déclenchement est lié à a fonction VOX de déclenchement à la voix. Le moniteur de contrôle parental est en veille et ne s’allume que lorsque le capteur détecte un son suffisamment fort pour alerter les parents.

Les avantages du couple « seuil de déclenchement » et « fonction VOX » sont :

- Filtrage des bruits parasites ;
- Amélioration de l’autonomie du moniteur de contrôle ;
- Réduction de la consommation d’énergie.

En somme, si vous souhaitez faire l’acquisition d’un babyphone audio, assurez-vous qu’il est bien doté d’un microphone à sensibilité réglable et équipé de la fonction VOX. Ce sont deux critères essentiels pour surveiller bébé efficacement et sans se prendre la tête.

La question de la mobilité du moniteur de contrôle de votre babyphone

Même si vous estimez que vous n’avez pas besoin d’une grande mobilité, on vous conseille d’opter pour un babyphone qui dispose d’un moniteur de contrôle capable de vous accompagner au garage, au jardin, au balcon, à la terrasse, à l’étage et même dans les environs de la maison, dans l’idéal. Un babyphone audio nomade ou mobile est un babyphone qui répond favorablement aux critères suivants :

- Une portée de transmission maximale théorique, en champ libre, supérieure à 250 mètres, ce qui nous donne une portée moyenne réelle d’environ 50 mètres en indoor, voire un petit peu moins si vous avez des murs épais dans votre habitation. Cela vous épargnera les pertes de signal dès que la distance entre le moniteur de contrôle et le capteur placé dans la chambre de bébé augmente ;

- Un système d’alerte efficace qui vous notifie lorsque la batterie devient faible ou si le signal entre les deux unités du babyphone est perdu ;

- Un babyphone audio fiable, doté de la fonction DECT qui sécurise les communications entre le capteur et l’unité de contrôle. En effet, en vous déplaçant en dehors de la maison, les voisins qui disposent d’un babyphone audio pourront involontairement intercepter vos communications avec bébé si votre babyphone n’est pas capable de chiffrer les données et de crypter les transmissions ;

- Un babyphone dont le moniteur de contrôle peut fonctionner aussi bien sous secteur ou avec des piles rechargeables. Cela permettra de prendre l’unité de contrôle avec vous, partout dans la maison, sans être toujours à courir après une prise de courant ;

- Un babyphone qui fournit un clip de ceinture fiable et confortable à porter pour pouvoir vaquer à vos occupations tout en surveillant bébé (jardinage, bricolage, cuisine, etc.).

Les fonctions gadgets du babyphone : pas indispensables, mais souvent utiles

Un babyphone audio mobile et capable de filtrer les bruits indésirables fera très bien son travail : celui de vous rapporter, en temps réel, tout ce qui se passe dans la chambre de bébé. Toutefois, certaines fonctionnalités, souvent qualifiées de « gadgets », peuvent vous apporter une aide précieuse, au quotidien. Elles vous aideront à apaiser bébé, à le divertir, à l’aider à s’endormir voire à favoriser son épanouissement.

Il s’agit par exemple de la fonction « veilleuse » qui vous permet de maintenir une source d’éclairage douce et feutrée dans la chambre de votre enfant. Cette lumière peut être déclenchée et éteinte à distance, via le moniteur de contrôle de votre babyphone. C’est donc une fonctionnalité intéressante si bébé a peur du noir ou s’il a tout simplement pris l’habitude de s’endormir avec une lampe de chevet à proximité.

Depuis une dizaine d’années, des fabricants comme Babymoov, Motorola, Philips, Samsung, Tigex, Tomy ou encore Badabulle ont commencé à doter leurs babyphones audio de berceuses préenregistrées que vous pouvez également lancer à distance via le moniteur de contrôle. Sur certains modèles haut de gamme, vous pouvez même charger de nouvelles berceuses personnalisées, par exemple chantées avec votre propre voix, via une carte mémoire ou une clé USB que vous insérez directement sur le capteur ou le moniteur de contrôle.

Les babyphones Philips intègrent un projecteur d’étoiles déclenchable à distance qui va divertir bébé et l’aider à s’endormir. Du côté du fabricant Angelcare, on retrouve un détecteur des mouvements respiratoires par le biais d’un capteur que l’on place en dessous du berceau de bébé. Nous sommes ici clairement sur des extras qui ne sont pas essentiels, mais qui peuvent améliorer l’expérience des parents en fonction de leurs besoins.

La fonction « talkie-walkie » : si bébé a besoin de votre voix

On peut penser que cette fonctionnalité coule de source, mais elle est loin d’être intégrée par défaut dans les babyphones audio. Si vous souhaitez entendre la voix de bébé mais aussi lui parler sans avoir à vous déplacer, vous allez devoir opter pour un babyphone doté de la fonction « talkie-walkie », que l’on retrouve également sous les appellations « communication bidirectionnelle », « parler à bébé » ou « transmission à double sens ». Les babyphones audio qui intègrent cette fonction disposent d’un microphone et de haut-parleurs sur les deux unités. Notez toutefois que certains parents estiment qu’il n’est pas vraiment productif de parler à un jeune enfant à distance. En effet, le fait que bébé vous entende aussi clairement alors que vous êtes à 20 mètres de distance peut le perturber.

La technologie d’émission et de réception des ondes

C’est un point qui peut paraître obscur mais qui peut avoir son importance. Tous les babyphones audio n’utilisent pas la même technologie pour transmettre le son entre l’émetteur et le récepteur. De la technologie utilisée va dépendre le niveau d’exposition aux ondes de votre enfant. En effet, il y a un certain nombre d’inquiétudes au sujet de l’impact éventuel des ondes sur notre santé, bien que l’avancement actuel de la science ne permette pas vraiment de trancher clairement.

Par précaution, il est important de prendre ce point en compte. La plupart du temps, vous aurez le choix entre la technologie DECT et la technologie analogique. Chacune a ses avantages et ses inconvénients. Nous vous conseillons de vous reporter à la documentation des babyphones pour vous faire une idée car là encore, chaque technologie a ses détracteurs et ses supporters.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que certains fabricants prennent ce point très au sérieux. Babymoov, marque française, est connue pour son « principe de prudence ». Ses babyphones audio font en sorte d’émettre le moins d’ondes possibles tout en maintenant un niveau de performance correct. Les babyphones audio de Philips quant à eux ajustent la puissance de transmission en fonction de la distance entre le moniteur de contrôle et le capteur à placer dans la chambre de bébé.

Les babyphones Tomy sont dotés de la technologie DECT et d’un système qui limite la puissance de transmission lorsqu’aucun son n’est détecté dans la chambre de bébé. Il faut enfin savoir que la fonctionnalité VOX et le seuil de déclenchement permettent de rationaliser l’émission des ondes dans la chambre de bébé. Un babyphone qui émet en permanence sans arrêt va produire beaucoup plus d’ondes dans la chambre de votre enfant qu’un écoute-bébé intelligent qui « dose » l’émission en fonction des bruits captés.

Vue générale du marché des babyphones

On s’attend à ce que le marché des babyphones continue sa croissance sur les 4 prochaines années à un taux de 11%, jusqu’en 2022 donc. Il faut dire que la demande de ce type d’appareil va de pair avec la croissance démographique qui, si elle reste mitigée dans les pays occidentaux, bat son plein dans les pays émergeants qui assurent donc des débouchés aux différents fabricants. L’écart entre les grands fabricants (Philips, Motorola, Samsung) et les fabricants nationaux (Babymoov, Tomy, Badabulle) va se réduire au fur et à mesure que les technologies sont mieux maîtrisées.

>> Voir notre comparatif des plus grandes marques de Babyphones.

Ainsi, on devrait se retrouver avec des fonctionnalités standards sur tous les babyphones, comme c’est le cas aujourd’hui avec les smartphones.

Le marché très concurrentiel compte une dizaine de marques qui tentent de se partager les parts de marché des parents qui souhaitent surveiller leur enfant à distance. Il s’agit notamment de Motorola, Samsung, Angelcare, Vtech, Badabulle, Babymoov, Philips, Tomy et Tigex. D’autres marques font office de challengers comme Dorel Juvenile, Baby Control, Evenflo, Exmovere, Hisens ou encore Summer Infant.

Les babyphones se commercialisent aujourd’hui en ligne, mais on les retrouve également dans les hypermarchés et supermarchés, les magasins de puériculture ainsi que les pharmacies et parapharmacies. On peut segmenter le marché des babyphones en trois sous-segments : les babyphones audio, les babyphones audio et vidéo et les moniteurs de détection de mouvement. Les deux premiers génèrent l’essentiel du chiffre d’affaires global du secteur.

Les prix varient selon plusieurs critères :

- La portée maximale de transmission du babyphone ;
- Le nombre de fonctionnalités gadgets proposées ;
- La technologie de la batterie (ancienne génération NiMH ou nouvelle génération Li-On) ;
- L’autonomie de la batterie ;
- La prise en charge de la vidéo (avec vision nocturne à infrarouge) ou pas ;
- La qualité de fabrication ;
- Le mode d’alimentation (secteur, piles ou les deux).

Les babyphones audio d’entrée de gamme se vendent à moins de 50 €, tandis que les babyphones audio et vidéo les plus aboutis se vendent à plus de 350 €. Globalement, les prix ont connu une forte chute grâce à l’arrivée de nouveaux fabricants sur le marché, mais aussi grâce à l’activité soutenue du marché d’occasion car en effet, un parent utilisera son babyphone, en moyenne, pendant la première année qui suit la naissance de son enfant.

>> Voir notre comparatif des babyphones pas chers.